Lorsque j’ai entendu ce terme pour la première fois, je me suis dit qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Afro-Punk, Punk-Afro, c’est à dire? J’ai essayé de visualiser des chanteurs punk afro et aucun visage, aucune chanson ne me sont venus à l’esprit.

Cette année, j’ai participé pour la première fois au festival AFROPUNK de Paris. J’y ai passé un très bon moment (détails plus bas) mais en sortant de là, je ne comprenais toujours pas le rapport entre afro et punk. J’ai vu beaucoup d’artistes Noirs, mais rien qui m’évoquait le terme punk. J’ai donc fait quelques petites recherches.

Les origines

Si aujourd’hui il est assimilé à l’expression de l’art Noir sous diverses formes (musique, stylisme, peinture, vêtements, cosmétiques, danse…), ce festival a à la base été créé dans un but bien précis: mettre en avant la musique punk Noire qui longtemps, est restée dans l’ombre. Pure Hell, Bad Brains, Body Count. Ces noms te parlent? Moi non plus. Et pourtant ils font partis des nombreux groupes de punk Noirs qui ont existé.

Le mouvement Punk

Pour faire court, le mouvement Punk, né en Angleterre dans les 80s, était un mouvement contestataire de la société, le motto était simple: on rejette tout! Ce mouvement regroupait les personnes qui refusaient de se conformer à la société, d’être étiquetés. Ces derniers se créaient une identité selon leurs propres critères et non par ceux imposés par la société. Un genre musical croit en parallèle, le punk, qui souvent associé au rock, met en avant des paroles crues sur des beats violents. Par effet de causalité, les adhérents du mouvement deviennent des marginaux, et le terme punk prend une connotation péjorative, désignant des “voyous” ou des “pourris”. 

La musique Punk… Noire

James Spooner (co-fondateur d’Afropunk) est passionné de musique punk rock depuis son enfance. Il décide un jour de faire le tour des Etats-Unis afin de dresser un inventaire de la scène musicale punk. Il en fait un film et est très peiné par la non représentation des chanteurs punk Noirs qui pourtant existent bien. 

Suite à ce constat, il décide avec Matthew Morgan, un des producteurs du film, d’organiser un festival Punk spécialement pour ces artistes punk Noirs de l’ombre ainsi que tous leurs fans. C’est en 2005 à Brooklyn, avec 250 personnes que le premier festival Afropunk voit le jour!

Succès immédiat. Sur 10 ans, le festival s’exporte, d’abord à Atlanta, puis à l’international avec Paris (depuis 2015) et Johannesburg. En plus de s’exporter, il évolue. Afropunk s’ouvre à d’autres styles musicaux (R&B, Pop, Afrobeat) et propose “le village”, espace autour de la scène musicale ou diverses marques #blackbusiness sont proposées à la vente (habillement, peinture, cosmétiques, nourriture…)

BONITA IVIE PRINTS: papeterie et articles de maison d’inspiration africaine

Afropunk 2019

L’édition française de 2019 s’est déroulée le week-end de la fête nationale à la Seine Musicale à Boulogne. La LineUp était E-NER-VEE!! On a en effet pu voir des chanteurs tels que Maleek Berry, Burna Boy, Solange, Janelle Monae, Lizzo, Raphael Saadiq, ou encore Tiwa Savage; mais également différents Djs dont Kirou Kirou que je ne connaissais pas et que j’ai vraiment trouvé incroyable. 

Grande nouveauté pour cette année, les AFROPUNK SOLUTION SESSIONS, un podcast avec comme sujet “la visibilité des artistes et créateurs noirs, de la perception des critères standard de beauté, et du travail qui est entrepris pour la collectivité” avec comme intervenants des entrepreneurs, activistes, influenceurs francophones et anglophones.

En ce qui concerne le “village”, quand j’ai vu tout ce qui était proposé, je me suis dit « en fait là on est à Wakanda! ». Je n’arrivais pas à me souvenir de la dernière fois où je me suis retrouvée (hors Afrique) sur une place commerciale avec des marques et des produits d’inspiration africaine tous plus stylés les uns que les autres. J’étais excitée comme une puce. J’ai trouvé trop cool le fait de pouvoir directement discuter avec les créateurs, et admirer leur travail. J’ai particulièrement apprécié le travail de:

MAISON TRIBALE: Des bjoux (mais pas que) au style imposant. On adore.

ASO (qui veut dire vêtement en yorouba): Vêtements et accessoires d’inspiration africaine

MAISON DASSAM: marque éthique et éco-responsable autour du bien-être et de l’art de vivre africain

Pour les autres, la liste est disponible sur le site AFROPUNK.

Niveau prix, on est loin de Coachella

LE VILLAGE: l’entrée est gratuite! On peut découvrir les différents stands sans forcément acheter. Très bonne alternative quand on veut découvrir l’ambiance Afropunk mais qu’on n’a pas envie ou qu’on ne peut pas dépenser. Certes on n’a pas accès aux mini concerts des artistes, mais un dj est présent dans le village pour mettre l’ambiance. 

LES CONCERTS + L’EXPO + LES SOLUTION SESSIONS: 65€ une journée, 110€ les deux jours. On a les horaires de passage de chaque artiste longtemps en avance. Si on ne peut pas se permettre de faire les deux jours, il suffit de regarder quel jour passe l’artiste qu’on a absolument envie de voir! Mais les organisateurs sont des petits malins, t’inquiètes pas qu’ils ont tout bien réparti. Burna Boy samedi, Maleek Berry dimanche, mon coeur était partagé tellement fort… J’y suis finalement allé le dimanche.

Pour conclure, C’était vraiment une belle expérience que je recommande. C’est que de la bonne vibe. Qu’on soit artiste ou simple visiteur, noir ou blanc, tout le monde est heureux de partager et (faire) découvrir différentes cultures africaines à travers des créations, des pas de danse, un style vestimentaire ou juste un échange avec autrui. 

Et toi l’AFROPUNK, déjà fait? envisagé? Quel est le meilleur festival que tu aies fait? Dis-moi tout!

2 thoughts on “AFROPUNK, le festival

  1. Génial cet article! Ça fait plaisir de voir une passionnée de la culture du continent et des afro descendants partager son ressenti sur ce genre d événements! Hâte d avoir ton avis sur d’autres events

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *