selection de livres 2020 carpejenn

Comme tu le sais déjà si tu me suis sur Instagram, j’aime énormément lire. La lecture a toujours fait partie de mon quotidien, depuis que je suis toute petite. Lire est une des plus belles choses que mon père m’a transmise. J’ai vécu dans plusieurs pays, et quelle que fût la maison ou l’appartement dans lequel nous vivions, nos logements avaient tous un point commun : la bibliothèque 📚 ! Chaque membre de la famille y avait son petit coin et constituait sa petite étagère avec le temps. Aujourd’hui, même si je ne vis plus avec mes parents, quand on se voit avec mon père, on a gardé cette habitude d’aller acheter des livres ensemble.

Le livre est pour moi, une des plus belles inventions qu’il soit. C’est un moyen simple d’évasion qui ne coute pas cher. Il existe tellement de styles différents, que tout le monde peut trouver livre à son pied (oui j’aime bien inventer des expressions).

En plus du prix bas, les livres ont d’autres points positifs : on peut lire à toute moment, à toute heure. C’est une activité que l’on peut faire sans gêner personne, un livre n’a pas besoin de chargeur et ne parasite pas le cerveau, et surtout, un livre fait travailler l’imagination et la créativité : As-tu déjà vu un film adapté d’un livre qui est meilleur que le livre ? Non. Première raison : dans le livre, la psychologie du personnage est clairement posée, soit à travers des notes de l’auteur soit à travers les introspections du personnage. Dans le film tu n’as pas de voix-off qui te dit ce que pense ton personnage à chaque moment, et du coup tu as l’impression que le personnage n’est pas bien présenté. Deuxième raison : ton imagination est plus forte que tous les décors de films inimaginables. Quand tu t’imagines une scène, ton cerveau crée le décor parfait, en fonction de ta personnalité, de ton vécu, et de ce que tu aimes. Tu vis le livre en fonction de qui tu es (c’est beau ça). Donc forcément quand tu vois le film, et que tu vois des décors qui te sont “imposés” tu te dis “c’est quoi cette arnaque ?”

30 ans que j’existe, 20 ans que je lis régulièrement. Voici une sélection de livres qui m’ont marquée ces trois dernières années, en tout cas, parmi ceux que je me rappelle.

Un livre qui m’a fait rire 🤣

VERRE CASSÉ d’Alain Mabanckou – Si tu lis cet auteur, tu sais que son style d’écriture est assez humoristique lorsqu’il s’agit d’écrire des fictions. Derrière chaque histoire (Verre cassé, Black Bazar, Petit Piment, Mémoires de porc-épic…) se cache une dénonciation d’une ou plusieurs réalités congolaises, et Mabanckou arrive à nous instruire et informer de manière ludique. Certaines répliques et scènes sont tellement drôles, je rigolais toute seule en le lisant.

Un livre qui m’a fait pleurer 😭

BAKHITA – J’ai pleuré à en avoir mal à la tête. Ce livre retrace l’histoire de Joséphine Bakhita, une enfant soudanaise enlevée à sa tribu natale Dadjo pour être esclave, d’abord en Afrique du Nord, puis en Europe. Son histoire est tellement dure, que par moments, j’étais obligée d’arrêter la lecture en craignant le moment où je devais reprendre. Bakhita est décédée en 1947 en Italie ou elle s’est convertie et a vécu en tant que nonne. En 2000, elle a été canonisée par le papae Jean-Paul II.

Un livre qui a bien commencé et qui est parti en cacahuète 🙄

MOI CLEA SHINE – Clea, fille blanche d’une prostituée et d’un père inconnu, grandit dans une ville du Mississippi majoritairement Noire. C’est dailleurs sa voisine Noire, Jerusha Lovemore qui s’occupe de son éducation pendant que sa mère fait sa life sans la calculer. Sa couleur de peau n’a jamais été pour elle un problème, elle ne la voyait même pas. Elle pensait que c’était sa grande bouche qui était à l’origine de sa marginalisation par les autres. En grandissant elle se rend comte que sa peau a plus d’importance qu’elle pensait.

L’histoire était géniale, l’écriture était belle. Problème : arrivé à la moitié du livre, sans prévenir, nous sommes transportés 10 ans dans le futur ! Clea a un mari, des enfants, a demenagé, s’est transformée psychologiquement. En fait on n’a l’impression de commencer un nouveau livre. Au début je me suis dit pas de panique, l’explication arrive. Sauf que l’explication n’est jamais arrivée et c’est très frustrant !!!

Un livre que j’ai abandonné car je ne comprenais rien 🤯

LE BRUIT ET LA FUREUR de William Faulkner – que dire ? J’ai lu et relu les 10 premières pages 20 fois, la 21e, je me suis dit mais pourquoi je force ?

Un livre qui m’a montré la résilience des femmes 👸🏿

PHOTO DE GROUPE AU BORD DU FLEUVE d’Emmanuel DONGALA – Un groupe de femmes congolaises travaillent en tant que casseuses de pierre pour (sur)vivre. Le fruit de leur travail est vendu à un prix dérisoire auprès de grandes entreprises. Un jour elles décident d’augmenter les prix, pas par cupidité mais pour vivre dignement, et subvenir aux besoins de leur famille. Le début des problèmes. Au delà de cette rébellion, ce qui est aussi très intéressant dans ce livre, c’est le portrait de ces femmes toutes différentes. Riches ou pauvres, jeunes ou plus âgées, comment des femmes aux parcours et histoires si différentes, se retrouvent-elles à casser la pierre au bord du fleuve ?

Un livre que j’ai trouvé surcôté 🤷🏿‍♀️

ANNA KARENINE de TolstoÏ – J’étais dans une phase découverte des auteurs russes. Par qui d’autre commencer que par le géant Tolstoï ? J’ai été déçue de ce livre. J’ai un problème avec les personnages féminins qui par amour font tout et n’importe quoi, elles m’énervent et m’ennuient. Je trouve qu’Anna ressemble au personnage d’Arianne de Belle du Seigneur de Cohen.

Un livre que j’ai kiffé mais que j’ai honte d’assumer 🌝

50 SHADES OF GREY de El James !!! Oh myyyy, ce livre ! Je l’ai lu il y a quelques mois, je me sentais comme une ado de 16 ans. On va pas se mentir, ce livre c’est du sexe à chaque page, ou bon disons une page sur deux. La relation entre Ana et Christian, piioooou ça c’est de la passion. Je suis rentrée dans l’histoire dès les premières pages et j’ai dé-vo-ré les 3 tomes.

Un livre qui m’a fait lire tous les autres livres du même auteur 🌎

L’EMPIRE DES ANGES de Bernard Werber – Ce livre est formidable ! L’histoire est très belle : en mourant on va au paradis, on devient des anges et on est responsable de trois êtres humains sur terre de leur naissance à leur mort. Si la mission a l’air “super cool” au premier abord, Michel réalise vite que ce n’est pas une tâche de tout repos. Ce livre est précédé de LES THANATONAUTES et suivi de NOUS LES DIEUX , tous deux aussi géniaux! Bernard Werber a une imagination débordante, et je pense que c’est l’auteur dont j’ai lu le plus de livres, il n’y en aucun que je n’ai pas aimés.

Un livre qui m’a ouvert les yeux sur l’amour véritable ❤️

LE ZAHIR de Paulo Cohelo – Ce livre c’était une claque. En se réveillant un matin, un écrivain plutôt célèbre se rend compte que sa femme est partie sans un mot, sans dire ou elle allait, sans explication aucune. Après une petite période disons de déni et de colère, il décide d’aller à la recherche de sa femme. Le livre aborde plusieurs sujets tels que la spiritualité, le pélérinage, le soi, mais c’est clairement celui de l’amour qui l’emporte sur tous. La fin est surprenante, mais tellement belle. A la fin de ce livre, j’ai juste eu envie d’aimer et de donner à profusion, sans rien recevoir en retour.

Un livre sur un personnage fort de l’histoire 👸🏿

NJINGA REINE GUERRIERE de Linda Heywood – A la fin de ce livre, j’étais là “wooow mais pourquoi j’ai pas appris ça à l’école ?” Une histoire à connaître, surtout pour toutes mes petites soeurs noires qui sont en mal de modèles féminins africains forts. Njinga était une Badass.

Si je devais lire et relire un seul livre dans ma vie 1️⃣

LES RAISINS DE LA COLERE de John SteinBeck – Je ne sais pas si c’est parce que j’ai lu ce livre à un moment de ma vie ou j’étais vulnérable, mais ce livre c’est le livre de ma vie. C’est d’ailleurs un des rares livres que j’ai lu plusieurs fois. Les raisins de la colère c’est l’histoire de la famille Joad, qui se voit obligée de quitter sa terre natale suite à une saisie de leurs terres par la banque. Ils décident d’aller tenter leur chance en Californie, EL Dorado des années 30. Entre le départ, le voyage et l’arrivée, ils leur arrivent des péripéties de malade. Cette famille est incroyable, très soudés au début, les épreuves de ce parcours aura eu raison de certains d’entre eux, et la fin, la fin… tragique et en même temps pleine d’espoir. Ce livre est la plus belle histoire humaine fictive que je n’ai jamais lue.

Et voilà pour cette revue ! Evidemment il y a énormément d’autres livres qui m’ont fait rire, pleurer, énervé… : Small great things de Jodi Picoult, A l’est d’Eden de John Steinbeck, L’autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie, Une si longue lettre de Mariama Bâet des dizaines et dizaines d’autres, … mais voilà, pour cet article, je voulais un classement plus transverse que de juste les classer par ordre de préférence.

Et toi ? quel est le dernier livre que tu aies lu qui t’aie fait rire, pleurer, découvrir, susciter une émotion particulière… quel est le dernier livre qui t’a marqué ? Ta réponse ici 👇🏿👇🏿👇🏿👇🏿

One thought on “11 livres 11 émotions

  1. Oohhhh j’ai trop aimé ton article !! Je trouve ça vraiment bien que tu ais donné ton avis par en donnant une émotion. Original !
    Un des livres que j’ai adoré et que j’ai lu très récemment c’est Americanah de Chimamanda Ngozi. J’ai attendu tellement longtemps avant de le lire et aujourd’hui je me dis: “ Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps ! “ J’ai adoré le personnage principal. L’auteure décrit avec tellement de justesse et de beauté l’histoire d’une jeune Nigériane qui quite son pays natal pour vivre le rêve américain. La question raciale y est évidemment abordée mais pas que; la différence culturelle, la débrouille, la vie amoureuse et sexuelle d’une jeune femme, l’ambition… Tout ça sous fond d’une histoire d’amour tellement douleureuse mais belle. Bref, c’est le genre de livre oú on s’attache aux personnages. J’étais tellement triste de le finir mais il y a tellement de livres à lire que je sais que le prochain coup de coeur n’est jamais très loin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *