Olivia Pope, Scandal Saison 4 Episode 1

SCANDAL, saison 4 épisode 1: Olivia Pope et Jake sur une plage paradisiaque. Ni une, ni deux, il faut que je trouve les coordonnées géographiques de ce superbe lieu qui s’avère être… Zanzibar. La localisation de cette île a toujours été floue, pour ne pas dire totalement opaque. Je découvre que c’est une île qui appartient à la Tanzanie, pays de l’Afrique de l’est.

Si Zanzibar fait aujourd’hui intégralement partie de la Tanzanie, elle reste marquée par des influences africaine, arabe et européenne, dû à sa position géographique. L’empreinte arabe a été la plus forte, en effet elle est aujourd’hui majoritairement musulmane (à plus de 95%). Lors de mon voyage à Oman, j’ai été surprise de constater que les Omanais connaissaient très bien cette île qui a fait partie de leur Histoire. 

Mon séjour à Zanzibar date de 2016. C’est un des rares voyages ou je n’ai ni filmé ni pris de photos de manière intensive comme à chaque fois. Je partais vraiment en mode déconnexion totale mais ne t’inquiètes pas, je pense que les quelques photos et vidéo que j’ai devraient suffir à te convaincre!

Quand il s’agit de visiter la Tanzanie, beaucoup de personnes optent pour une visite en deux temps. D’abord, la partie continentale qui est connue pour la diversité de ses parcs naturels où il fait bon de faire des safaris, mais surtout pour le célèbre Kilimanjaro. Ensuite, l’île de Zanzibar (et/ou l’île Pemba qui est juste à côté) pour la farniente, destination que chéri et moi avons retenue!

Quelques infos pratiques

LE VISA: celui-ci est obligatoire et se fait en arrivant à l’aéroport après avoir rempli un formulaire. Il coûte 50 dollars et tu peux payer soit en espèces soit en carte bancaire. Il faut aussi avoir fait le vaccin de la fièvre jaune, bien que nous n’ayons subi aucune vérification à l’aéroport.

L’ARGENT: Nous nous sommes fait avoir! les ATM sont rares sur l’île, prévoie des espèces, un distributeur est disponible à l’aéroport, ou bien, profite d’être à Stone Town (la ville principale de Zanzibar) pour faire tes retraits d’argent. Deux monnaies circulent sur Zanzibar, les dollars et les shillings, que ce soit l’une ou l’autre que tu décides d’utiliser, tu n’auras aucun problème, les deux monnaient coexistent et sont acceptées partout.

L’ARRIVEE DE NUIT: Nous sommes arrivés aux environs de 23h00. Sur le chemin pour l’hôtel (une navette nous avait été mise à disposition par ce dernier) nous avons été arrêtés plusieurs fois par des agents de police qui discutaient de longs moments avec notre chauffeur. Cela m’a angoissée, d’autant plus que je ne comprends pas un mot de swahili. Je pensais qu’il y avait un problème sérieux et qu’on allait nous demander de sortir de la voiture pour je ne sais quelle raison (je regarde trop de séries). En fait non, c’est une pratique courante, les contrôles de nuit sont très fréquents, donc si tu arrives de nuit et que tu te fais arrêter par la police, pas de panique, c’est juste un (long) contrôle de routine.

HAKUNA MATATA! Le célèbre adage du Roi Lion avec lequel nous avons grandi est directement inspiré du swahili et veut dire pas de souci!, les locaux prendront plaisir à te le rappeler, ainsi que la traduction du mot Simba qui veut tout simplement dire lion

Que faire à Zanzibar en 6 jours?

Bien choisir son hôtel, la base!

vue du matin, depuis le lit.

Après avoir écumé Booking, nous avons choisi comme hôtel le Seasons Lodge qui se trouve sur la plage de Pongwe, côté est de l’île. Ce qui nous a convaincu? Que les chambres soient des cottages individuels avec un bout de plage privé. Le design était très simple, le bois et la pierre sont les matériaux privilégiés, le personnel au petit soin.

Les visites

STONE TOWN. C’est la vieille ville de Zanzibar, aussi considérée comme la capitale de l’île. La diversité de ses origines est frappante à travers son architecture qui est variée. Nous avons flâné dans les rues commerciales, visité l’école coranique, et fait une balade sur la corniche ou nous avons eu la chance d’assister à une parade en l’honneur d’une divinité hindoue (dont j’ai oublié le nom).

PRISON ISLAND/L’ILE DES TORTUES. Il faut compter 30 minutes de bateau depuis Stone Town (la capitale de l’île) pour s’y rendre. Cette île appartenait originellement à un sultan Arabe. Contrairement à son nom, elle n’a jamais été utilisée en tant que prison, mais servait de lieu de transit des esclaves dans un premier temps, puis de lieu de quarantaine lors des épidémies de fièvre jaune. Lors de la visite, j’ai ressenti un très grand malaise. C’était la première fois de ma vie que je “visitais” des pièces exiguës ou des êtres humains ont été enchaînés, et captifs. Dans certaines pièces, les attache-chaînes au sol sont encore visibles (visible dans la vidéo)

A quelques centaines de mètres de là, se trouve un refuge de tortues Galapagos originaires des Seychelles. La balade est rendue agréable par la proximité qu’on a avec les tortues (quelques images dans la vidéo), qu’on peut nourrir et toucher pour notre plus grand bonheur. De mémoire, la plus vieille tortue qu’on ait vu était âgée de 145 ans. Elle était là avant moi, avant ma mère, avant ma grand-mère, avant mon arrière grand-mère, et peut-être même qu’elle sera encore là après moi. Magnifique nature. 

LA MANGROVE. C’est avec grand bonheur que je découvre les palétuviers, ces arbres aux grandes racines externes qui poussent dans des eaux boueuses. Vus depuis la mer, on a l’impression que les palétuviers sortent directement de l’eau turquoise.

NAKUPENDA ISLAND. Je ne sais même pas si on peut parler d’une île tellement c’est tout petit. Il s’agit d’un tout petit banc de sable isolé dans l’océan. C’est magnifique! Nous avons eu la chance d’en profiter une petite heure avant que d’autres bateaux n’arrivent. Et vu que c’est tout petit, c’est très vite saturé. Le problème est que ce petit bout d’île est soumis à la marée, donc le créneau de visite est assez restreint, mais saturé ou pas, c’est à voir!

LES PLAGES EN GENERAL. C’est simple, toutes les plages de Zanzibar sont belles! Et vu que bon nombre des visites incluent des bateaux ou un séjour sur une autre île, tu en verras souvent! La plage que nous avons le plus côtoyé est celle de Pongwe, lieu où se situait notre hôtel. Il y a une chose qui m’a cependant déstabilisée: les marées! Un jour l’eau était haute le matin, le lendemain c’était plutôt en fin d’aprem, et le surlendemain plutôt à midi. Aucune régularité. Le problème quand elle était haute est que la plage disparaissait complètement, et on se retrouvait avec une barrière de pierre et directement de l’eau (bon c’est pas très clair dit comme ça, mais avec la photo en dessous tu comprendras mieux)

Quand la marée est haute, la plage disparait totalement, et on passe des rochers à l’eau directement, sans espace intermédiaire
Plage de Pongwe

J’ai aussi eu la bonne surprise de découvrir les oursins, moi qui n’en avais jamais vu. Ca m’a désaucée au point de ne plus vouloir me baigner. Face à mon désarroi, un zanzibarite (je suis pas sûre non plus que ce mot existe) m’a appris à les prendre dans ma main sans me piquer, et à les observer. Dès cet instant, je n’ai plus eu peur, bien au contraire je les ai trouvés “trop mignons” et agréables à toucher (c’est fou comme le cerveau peut avoir peur de ce qu’il ignore). Je suis bien contente d’avoir eu ce petit cours qui m’a totalement retiré de ma peur (absurde) de ces petites bêtes des mers.

KWALE ISLAND ET SON BAOBAB HORIZONTAL. Petite île située au sud de Zanzibar, elle vaut le détour. De nombreuses petites boutiques locales proposent différents produits artisanaux (sculptures, tableaux, vêtements…) et ce qui est super agréable c’est que les vendeurs ne se précipitent pas à l’arrivée d’un bateau pour absolument vendre leurs produits (comme on peut le voir souvent dans les endroits touristiques). L’atmosphère est très douce, et la plage évidemment magnifique.

A quelques centaines de mètres, à l’intérieur des terres, se trouve un baobab tombé lors d’un ouragan il y a quelques dizaines d’années. La particularité de celui-ci est que bon nombres de ses racines n’ont pas été abîmées, ce qui lui permet de continuer de pousser… à l’horizontale. Je trouve que c’est un belle leçon de vie, qu’on pourrait résumer en “even when life hits you hard, keep growing” (je pose un copyright ou bien?)

Baobab “horizontal”

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce voyage en mode déconnexion et farniente totale. Mon seul regret est de ne pas avoir eu le temps d’aller au Rock Restaurant! je pense que c’est un des restaurants les plus originaux du monde, sa localisation fait toute son originalité (perché sur un rocher). Je te conseille d’y aller, au moins juste par curiosité. Pense quand même à vérifier si une réservation est nécessaire avant de t’y rendre)

The Rock Restaurant (image google)

Voilà, tu es arrivé au bout de cet article et je te remercie du temps que tu as pris pour le lire! j’espère qu’il t’a plu et donné envie d’aller visiter cet endroit pa.ra.di.siaque! Tu trouveras quelques images complémentaires dans la vidéo. Si tu as des questions ou des commentaires, ça se passe plus bas!

2 thoughts on “6 jours à Zanzibar

Leave a Reply to Jennyfer Ouosso Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *