carpejenn.com blog voyage

Après un mois passé au Congo à kiffer la vie, c’est une météo bien dégueulasse qui m’a accueillie à mon retour en France, formule complète : ciel gris, pluie et froid. Au secours. Mais bon, après un mois au soleil, est-ce que je suis vraiment en droit de me plaindre ? Oui, je m’octroie ce droit…

Après trois jours à me morfondre, surprise : notre photographe pour le mariage nous propose de descendre à Toulon pour quelques jours où il se trouve (et où accessoirement, il fait beau). Allez hop billets de train / réservation d’hôtel / location de voiture pour sur place, et c’est parti pour 4 jours dans le sud ! 🚅 ☀️

RESERVATIONS FAITES :

TRANSPORT : Oui.sncf (4 heures si c’est un direct)

LOCATION DE VOITURE SUR PLACE : SIXT. Notre photographe nous a conseillé de louer une petite voiture pour se garer facilement, Toulon peut être vite saturée en période estivale. Malheureusement, aucune voiture de cette catégorie n’était disponible au moment au nous sommes arrivés chez Sixt, qui nous a donc surclasé (gratuitement) Nous avons eu un SUV (Skoda) . Malgré sa taille, nous n’avons eu aucun mal à nous garer dans la ville, temps de recherche d’une place : 3-7 minutes maximum.

HOTEL : OKKO hôtel. Prix de la nuitée : 98€. Nous ne connaissions pas cette chaîne d’hôtel qui s’est avérée être une jolie surprise. Il en existe 11 en France. La particularité est que ce sont des hôtels mais ambiance maison : il y a une grande pièce commune qui fait office de salon, on peut y prendre le petit déjeuner, bouquiner en buvant un thé, des iMacs sont également à disposition si on souhaite travailler ou juste surfer sur internent. Besoin de repasser son linge ? Une salle commune de repassage est disponible au premier étage, on y trouve une centrale à vapeur et un défroisseur vertical. Les chambres ont toutes la même taille. Les meubles sont bien agencés et la décoration moderne et épurée. Autre point positif : les produits de toilette (gel douche, shampoing, savon…) d’origine naturelle et spécialement conçus pour OKKO, les odeurs naturelles choisies (notamment figue sont un vrai régal 🛀🏿).

Les petites villes et villages

Toulon n’est pas très intéressante (no offense), on a pris le temps de faire le tour du centre-ville en voiture “pour voir” mais c’est tout. De nombreuses communes et villages autour de Toulon sont connus et valent eux le détour. Il est difficile de tout voir en l’espace de quatre jours, nous avons donc choisi de nous concentrer sur les villes autour, dans un rayon de 30 km max, pour le reste, ce sera l’occasion de revenir une prochaine fois.

SANARY-SUR-MER

Petite commune située à 12 km de Toulon est une véritable carte postale. Son port de plaisance est rempli de petits bateaux tous plus colorés les uns sur les autres. Après une petite balade sur le port, nous nous sommes aventurés au hasard dans les petites rues qui ont gardé leur authenticité d’origine. De nombreuses petites boutiques indépendantes proposent divers articles de décoration, habillement et autres. Entre deux magasins, n’hésite pas à prendre une glace chez l’un des nombreux glaciers artisans, et je recommande le parfum lavande.

LA SEYNE-SUR-MER

Commune située à 10 km de Toulon, La Seyne est tout aussi charmante que Sanary. Nous nous sommes rendus sur la plage des sablettes en fin de journée afin de profiter du coucher du soleil en sirotant un cocktail et en regardant les derniers baigneurs. De nombreux restaurants habillent la plage qui est assez bondée. Mais même sans réservation, nous avons réussi à trouver une place confortable face mer.

LA CIOTAT

Cela faisait de nombreuses années que j’entendais parler de cette commune, enfin je la vois de mes yeux ! Bon, comme souvent, mon imagination avait surestimé l’endroit, qui est joli hein, mais je m’attendais encore à mieux. La calanque du mugel est jolie, l’avenue du mugel qui y mène finit sur un panorama avec vue sur la petite plage qui porte le même nom, ainsi que le parc naturel (que nous n’avons pas fait) qui s’y trouve.

calanque du mugel

Après la calanque du Mugel, nous avons déjeuné à la calanque de Figuerolles, au restaurant R.I.F chez Tania . Non seulement la vue était très belle (vue sur la calanque et sur le rocher du capucin, mais la nourriture est à tomber par terre. La carte est petite (gage de qualité) et les produits de la mer très bien cuisinés et mis en avant. Attention, pass sanitaire obligatoire et je te conseille de réserver avant pour être sûr d’avoir de la place.

Depuis le restaurant, on a accès à la calanque où nous sommes allés nous baignés après le repas (après un petit temps de digestion). La plage est très rocailleuse et bondée mais il reste possible de se trouver un petit coin pénard. Température de l’eau : parfaite !

BANDOL ET L’ÎLE DE BENDOR

Située à 20 km de Toulon, j’ai eu l’impression que Bandol était la ville-sœur de Sanary-sur-mer tellement la configuration était la même : même promenade, mêmes jolis bateaux, mais là on a en bonus eu droit à un marché artisanal sur la promenade. Les marchands sont très gentils et se font un plaisir d’expliquer leur travail et leur processus. C’est également sur cette promenade que se trouve l’embarcadère pour se rendre sur l’île de Bendol (5 minutes de traversée).

Je ne sais pas si c’était à cause de la chaleur et que les gens préféraient rester à l’ombre, mais l’île était casi-déserte. Elle est petite, et on peut en faire le tour en moins d’une heure, en prenant le temps de flanner et d’admirer les jolies maisons et façades historiques. Une petite boutique artisanale située au milieu de l’île est ouverte pour qui souhaite acheter des souvenirs.

HYERES

C’est la dernière commune que nous avons visité (4 jours ça passe vite !) Nous nous sommes rendus dans la sous-commune La Capte où nous avons brunché au Savage café. Le lieu détonne un peu avec son environnement, on a l’impression d’être quelque part dans un café sympa de Californie. Le gérant est très sympathique et à l’écoute. Les produits sont qualitatifs et les portions (trop ?) généreuses. On a dû s’y mettre à deux pour finir mon assiette de pancakes 🥞. Coup de cœur pour le pain perdu aux fruits rouges !

Après ce brunch copieux, nous avons fait la route du sel, avec un petit stop sur la plage de l’almanarre. La route du sel est une route très étroite et surprenante par son aspect : d’un côté il y a la mer avec la plage de l’almanarre, et de l’autre l’étang des Pesquiers. En aout la circulation y est assez dense mais la géographie de ce lieu vaut le détour, surtout que l’eau y est turquoise.

SIX-FOURS-LES-PLAGES

En début d’article, je t’ai parlé de notre ami photographe, et bien, le but principal de ce voyage était un shooting photo ! En plus d’être un photographe très gentil et à l’écoute, William est une personne qui est agréable à vivre, sa joie de vivre est très communicative, et il est également très drôle. Si tu es à la recherche d’un photographe, je te recommande ses services. Concernant le lieu du shooting, il nous a proposé plusieurs endroits et notre choix s’est porté sur l’île du Petit Gaou à Six-fours-les-plages. Nous nous y sommes rendus en fin de journée, et y avons piqueniqué après le shooting. Les photos parlent d’elles-même non ?

Après Biarritz côté sud-ouest, c’était la deuxième fois que je visitais le sud de la France. Je retiens que la vie y est agréable, les petites rues charmantes et authentiques, les nombreuses plages et calanques sont belles mais il est difficile d’en profiter car il y a quand même beaucoup de monde. Raison de plus pour continuer à faire des milliers de km pour avoir une plage déserte rien qu’à soi 😁

Et toi, dernièrement, quel coin de la France t’as agréablement surpris ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *